• Je me dérangerais à la rigueur pour l'apocalypse

     

    Je me dérangerais à la rigueur pour l'apocalypse

    par Paul Lé

     

     

     

    16/20

     

     

     

    Genre : drame, humour noir

    Publié chez : On vous écrira

     

    Je me dérangerais à la rigueur pour l'apocalypse

     

     

    Résumé : 

     

    Que faire quand on a dix ans et qu'on vient de perdre sa mère ? Tirer sa révérence pour aller la rejoindre allée 25, caveau n°5… Ou bien profiter d'un incroyable bouleversement qui a doté le jeune Gabriel d'un cerveau d'adulte particulièrement affûté ? Le jeune garçon va choisir la deuxième option, trop content de détenir les clés d'un nouveau monde dont il entend découvrir tous les secrets, même les plus inavouables. Dans sa quête, il sera accompagné par une horde d'adultes tout droit évadée d'un train fantôme : une nurse nudiste, un para soviétique, un roi de l'hypnose, une comtesse italienne onaniste, une camarade classe qui se prend pour Sei Shonagon… Gabriel va se laisser emporter avec délice dans un tourbillon apocalyptique, en se demandant s'il a été le déclencheur de ce chaos ou juste un spectateur joyeusement pervers.

     

     

     

    Mon avis : 

     

    Une histoire qui sort de l'ordinaire ! 

     

    Ce roman est très étrange. De par sa couverture et par son titre pour commencer, qui finalement annoncent bien la couleur. Et ensuite, quand on ouvre le livre et qu'on s'aperçoit qu'il faut le lire à l'envers, et de droite à gauche. On se dit que cette histoire va être tissée de folie douce au minimum, et ça commence fort avec l'enterrement de la mère de ce jeune garçon de dix ans où des événements tragicomiques côtoient les réflexions étranges de l'enfant. Face à cette vie bouleversée par la mort de sa mère, il vieillit très vite d'un seul coup et se retrouve avec l'âme d'un adulte dans son corps d'enfant. Il va alors décider d'en tirer parti et détruire ceux qui vont croiser sa route... 

     

    J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans le roman au début quand la première scène érotique a fait son apparition, mêlant adulte et enfant. C'était vraiment trop pervers et malsain à mon goût et c'est d'ailleurs ces scènes écoeurantes que je n'ai pas aimées dans ce livre. Pour le reste, j'ai trouvé l'histoire excellente, tant au niveau de l'évolution psychologique du personnage qui petit à petit plonge lui aussi dans cette destruction qu'il s'échine à provoquer, que de l'humour omniprésent. J'ai eu l'impression d'assister à une sorte de suicide à petits feux, à une escalade avant l'explosion finale. 

    Mais ce n'est pas tout, car j'ai aussi très souvent ri en le lisant, les réflexions de l'enfant étant très drôles parfois et les événements comme les personnages secondaires souvent d'une absurdité totale, toujours dans les pires moments d'ailleurs. 

    J'ai eu l'impression d'assister à un feu d'artifice émotionnel, avec son bouquet final à la fin. 

     

    Alors oui ce roman est étrange, alors oui il est dérangeant, mais il vaut aussi le coup d'être lu. J'ai passé un très bon moment. 

     

     

    Où vous le procurer ?

     

    Sur le site de l'éditeur, le format papier est au prix de 13 euros : j'achète !