• L'affaire Jennifer Leight

     

    L'affaire Jennifer Leight

    par Luc Deborde et Nicolas Kurtovitch

     

     

     

    15/20

     

    Genre : polar, humour

    Publié chez : Humanis éditions

     

    Mes avis de romans des éditions Humanis : http://cocomilady2.revolublog.com/humanis-editions-p1186884

    Mes avis par genre : http://cocomilady2.revolublog.com/chroniques-par-genre-p1014840

    Liste des meilleurs romans : http://cocomilady2.revolublog.com/liste-des-meilleurs-livres-c24786362

     

    L'affaire Jennifer Leight

     

    Résumé : 

     

    « J'avais commencé par perdre mon chapeau. Et au cours des dernières vingt-quatre heures, mon pistolet, ma montre, mes fringues et mes chaussures. J'avais le visage en puzzle. À la fin du parcours, on me retirerait probablement ma licence de détective privé. J'étais en rupture avec tout ce qui avait représenté ma vie jusque-là. Voilà où tout ça me menait : à ma perte. » Située au coeur de Sydney pendant les années quatre-vingt, cette enquête rend un hommage tonique et plein d'humour aux meilleurs classiques du roman noir.

     

    Mon avis : 

     

    Un polar sympathique et avec beaucoup d'humour. 

     

    J'ai bien aimé ce polar, surtout grâce à son héros qui m'a fait un peu penser à Mike Hammer, mais un Mike Hammer au rabais car il ne lui arrive que des catastrophes. Avec son parler, son look et son attitude, c'est immédiatement le détective de la série télé de mon enfance que j'ai vu apparaître dans mon esprit, c'est rigolo. 

    Cependant, on comprend vite qu'ils ne jouent pas dans la même catégorie, que Niazz, notre héros, au nom duquel il fallait juste retirer le I pour être dans le vrai, est vraiment le raté par excellence dans sa catégorie, le Pierre Richard des enquêteurs. 

    Alors pour ceux qui vont aborder ce polar avec sérieux, ça risque de les décontenancer sérieusement, mais pas ceux qui, comme moi, l'ont pris avec humour. 

     

    Il y a de l'action, du suspense, de la séduction avec la pauvre femme en détresse, mais sensuelle à souhait, qui va donner des sueurs froides à notre enquêteur et lui en faire voir de toutes les couleurs, et une intrigue qui se tient, sans pour autant être inoubliable. J'avoue qu'à ce sujet, j'attendais mieux.

     

    Par contre, le récit est vraiment bien écrit, assez court pour ceux qu'un long roman dissuaderait, et il nous donne envie de découvrir d'autres romans des deux auteurs. 

     

    Où vous le procurer : 

     

    Dans toutes les librairies, sur le web, le format papier de 180 pages au prix de 9.50 euros et l'ebook au prix de 2.99 euros : cliquez