• La voyageuse d'Ayanar T1

     

    La Voyageuse d'Ayanar T1

    par Stéphane Pavanelli

     

     

     

     

     

    16.5/20

     

     

     

     

    Genre : Fantasy

    Publié chez : Numeriklivres

     

    La voyageuse d'Ayanar T1

     

     

    Résumé : 

     

    Dans la cité de Pyros, menacée par la pénurie et les fièvres de sécheresse, Zina se retrouve livrée à la rue. Si elle ne trouve pas rapidement de l’eau, sa mère va mourir. Les étranges aptitudes mentales de la jeune fille ne pourront la sauver. S’agirait-il du pouvoir des éclairés, des mystiques prophétisant la venue d’une ère nouvelle, traqués par les autorités de la ligue d’Antelonya ?

    Porteur au quai du ciel, point de départ des voiliers solaires, Émilion ne croit pas à ces légendes. Responsable de l’accident tragique qui emporta sa sœur Éline, le garçon a fui sa famille et son passé. Lorsqu’il rencontre Zina, condamnée pour avoir volé de l’eau au centre de rationnement, son désir de se racheter est plus fort : il l’aide à s’échapper. Les deux adolescents, devenus fugitifs, vont se retrouver confrontés à leurs origines, aux civilisations descendantes du peuple des étoiles.

     

     

     

    Mon avis : 

     

    Un premier tome qui m'a beaucoup plu. 

     

    J'ai trouvé que ce roman était très original, l'histoire m'a beaucoup plu. Par contre, j'ai du mal à situer quel est le genre exact de ce roman. Fantastique, c'est sûr, mais il bascule en ce qui me concerne entre plusieurs genres : la dystopie, la science-fiction et la Fantasy. On évolue dans un paysage désertique, où l'eau est devenue une denrée rare que l'on marchande et par laquelle les riches maintiennent en esclavage le reste de la population... chose qui est en train d'arriver d'ailleurs, ça promet ! 

    Dans la cité de Pyros vit une jeune fille prénommée Zina, qui a été abandonnée et recueillie à sa naissance. Celle-ci travaille comme esclave et subit les maltraitances incessantes du garde principal, tout en étant protégée étrangement par sa maîtresse. Mais un jour, les pouvoirs dont elle est dotée et qui les ont poussées à fuir, elle et sa mère, refont surface. Pourchassée, elle est secourue par Emilion, un adolescent débrouillard qui va partir avec elle en direction du désert pour rejoindre l'autre cité où la vie semble plus belle. Ils espèrent en outre en apprendre plus sur les capacités de la jeune fille et la prophétie des éclairés qu'ils croyaient être une légende...

     

    L'intrigue est assez lente au début, mais les détails nombreux et explicites m'ont permis de m'immerger totalement dans ce monde. C'est à partir du moment où les pouvoirs de Zina se sont déclenchés que l'histoire a pris sa vitesse de croisière et qu'elle a commencé à vraiment me plaire. 

    J'ai apprécié les divers renversements de situations et les différents personnages aussi énigmatiques les uns que les autres. On se demande à qui l'on peut faire confiance à chaque instant. 

    Par contre, la syntaxe, tout comme les erreurs de temps et de textes m'ont vraiment ennuyée. J'ai dû me forcer à lire sans trop y penser en rajoutant les ponctuations manquantes et en corrigeant pour ne pas être bloquée dans ma lecture. Il faudrait prévoir une correction professionnelle pour les réimpressions futures. 

    Pour le reste, rien à redire. J'ai hâte de découvrir les tomes suivants et la fin de l'histoire ! 

     

    Pour conclure : un début prometteur, je vous conseille cette histoire.  

     

     

     

    Où vous le procurer :

     

    Sur amazon et partout ailleurs, le livre papier au prix de 16 euros et l'ebook au prix de 5.99 euros : cliquez pour acheter