• Big Eyes

     

    Big Eyes

     

    14/20

     

    Big Eyes

     

    Sorti le : 18 mars 2015

    Genre : biopic, drame

    Avec : Amy Adams, Christophe Waltz, Danny Huston...

    Réalisé par : Tom Burton

     

     

    BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

     

     

     

    MON AVIS : 

     

    Une histoire vraie qui se situe dans les années 50 et évoque l'une des plus grandes usurpations d'identité du monde de l'art. Walter Keane avait revendiqué des toiles d'enfants et personnages avec de très grands yeux énigmatiques. Or, à la suite d'un procès, il fut révélé que ces œuvres n'étaient pas de son fait mais de celui de son épouse...

     

    Je m'attendais à un film fantastique, n'ayant pas lu le synopsis et habituée aux films de Tim Burton, mais au final, je me suis retrouvée plongée dans une étrange histoire vraie.

    Le film n'est pas extraordinaire, mais on suit l'histoire avec intérêt et révolte devant les agissements de cet homme sans morale. J'ai eu souvent envie de secouer la femme artiste, la trouvant un peu trop niaise et effacée, prête à accepter tout et n'importe quoi. On lui trouve comme excuse une décennie où la femme s'en sortait difficilement seule et était mal vue en étant célibataire avec enfant.

    Mais étant donné qu'elle commence par quitter son premier mari, le prétexte est un peu facile pour le suivant. Mais bon... cela n'excuse en rien les agissements d'un homme raté, qui vit par procuration et ment pour se valoriser.

     

    J'ai donc trouvé le film pas mal, même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre pour moi.

     

     

     

     


    Big Eyes
    Big Eyes Bande-annonce VF